Multiâges

Créer un béguinage moderne ? Un village dans la ville !

Catégorie : Activités intergénérationnelles (Page 1 sur 4)

Une résidence intergénérationnelle à Nice

La résidence intergénérationnelle Fabrice Cayol à Nice.

Habitat et Humanisme a acheté et rénové un bâtiment au sein d’un quartier privilégié de Nice pour aménager une résidence intergénérationnelle qui comprend :

  • 27 logements étudiants à loyer modéré
  • 8 appartements pour personnes âgées autonomes mais en situation d’isolement
  • 3 appartements familiaux
  • une salle commune qui permet les échanges et les temps festifs.

La résidence propose un concept novateur de vivre ensemble.

Les étudiants sont invités à s’investir auprès de leurs aînés par des services, des activités, du temps partagé.

Cet engagement de solidarité peut être personnel ou valorisé dans un cursus d’enseignement supérieur. En échange, ils reçoivent conseils et attentions de leurs aînés et le sentiment profond d’être utiles à d’autres.

Des projets communs ont déjà été réalisés : repas collectifs, aménagement de la salle commune, entraide lors de l’emménagement, mise en place d’un composteur. Depuis, les échanges de services et les rencontres se font naturellement.

Ca y est!

UN VILLAGE DANS LA VILLE

SOLIDARITÉ ET INDÉPENDANCE

Le bâtiment de Vivâges

 

Une petite équipe est en train de monter un habitat groupant des familles avec enfants, des seniors, quelques célibataires et 2 à 3 personnes à mobilité réduite.

La convivialité est la valeur qui sous-tend notre charte pour qu’elle règne entre les résidents.

Nous avons trouvé un ancien bâtiment industriel, déjà partiellement rénové par un antiquaire qui quitte les lieux. Il est situé à Liège, rue Vivegnis 39, au cœur du quartier Saint-Léonard qui est en plein redéploiement social et (multi-)culturel, derrière l’église St Barthélémy. La Meuse n’est pas loin…

  • Magasins à proximité

  • Ecoles primaires et secondaires à proximité

  • Bus et bientôt tram à 100 mètres

  • Hôpital à 5 minutes en voiture

  • Accès au nœud autoroutier en 5 minutes

Des appartements d’1, de 2 et de 3 pièces seront complètement rénovés à partir d’août 2018. Un ascenseur est prévu.

Ils seront loués suivant les contrats habituels.

Un règlement de gestion sera à signer par toutes les personnes désireuses d’habiter là.

Nous avons encore des places pour des familles avec de petits enfants.

Les personnes intéressées peuvent s’inscrire sur le site www.multiages.eu

Les mécènes qui souhaitent soutenir ce projet social  pour contribuer à la rénovation des bâtiments sont les bienvenus. En versant au numéro BE10 0000 0000 0404 de la Fondation Roi Baudouin, projet 150670, ils disposeront d’une réduction fiscale.

Contact : multiages@multiages.eu 

Belle histoire

Une Américaine a reçu un courrier qui a changé sa vie à tout jamais. Comme un signe de la Providence.

Marleen Brookes, 37 ans, mariée, quatre enfants, menait une vie sans nuage à Park Hills, dans le Missouri. Jusqu’à ce que la jeune femme, qui travaille dans un cabinet de gestion immobilière, reçoive en avril dernier une lettre qui lui a fendu le cœur. « Vous savez, vous revenez du bureau et en instant, votre vie entière est bouleversée. C’est précisément ce qui m’est arrivé » a-t-elle confié à CBS. Au regard du contenu du courrier, on comprend pourquoi :

« Madame ? Accepteriez-vous de devenir mon amie ? Je suis âgée de 90 ans et tous mes amis sont morts. Je suis si seule et j’ai si peur. S’il vous plaît. Je prie pour rencontrer quelqu’un. Signé : Wanda Mills ».

En consultant l’adresse de l’expéditrice, Marleen, très émue, constate que la vieille dame demeure à deux pas de chez elle. Dès le lendemain, elle décide d’aller la rencontrer. Wanda est bouleversée. Elle le dira plus tard, pour elle, Marleen est une envoyée de Dieu. En quelques instants, la glace est brisée : une amitié naît.

 

Sous le regard du Christ

Depuis cette rencontre, Wanda a quitté son petit appartement et s’est installée dans une maison de retraite. Marleen va lui rendre visite quatre fois par semaine, parfois accompagnée de sa petite famille. Accrochée sur les murs du modeste salon, une superbe peinture du Christ dont le regard semble veiller avec tendresse sur la pensionnaire chenue, heureuse et en paix.

Marleen, de son côté, souligne toute la joie qu’elle tire de cette rencontre avec Wanda qui lui fait penser à sa grand-mère qu’elle aurait voulu plus soutenir dans ses vieux jours. Au-delà de ses nombreuses visites, elle a même décidé de monter une association pour accompagner les personnes âgées isolées.

Page 1 sur 4

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

%d blogueurs aiment cette page :